Vous êtes ici : Accueil / Accueil / Politique de recherche & innovation

Politique de recherche & innovation

Retrouvez ici :

 

 

 

 

Préambule

La Région de Bruxelles-Capitale peut compter sur un excellent tissu d'universités et d'entreprises et sur une large palette d’outils publics et privés de qualité qui contribuent tous au développement régional. Malgré le contexte budgétaire, c'est aussi à Bruxelles que la croissance des crédits à la R&D a été le plus élevé en Belgique ces 10 dernières années. Au-delà de la politique de recherche au sens strict avec INNOVIRIS comme agence centrale, la Société Régionale d'Investissement de Bruxelles (S.R.I.B.) investit dans le financement des entreprises innovantes, la Société de Développement Régional (S.D.R.B.) a mis en place des structures d'hébergement et d'incubation, l'Agence Bruxelloise pour l'Entreprise anime plusieurs pôles sectoriels et aide les entreprises à participer aux programmes européens, … A côté de ceci, de nombreuses initiatives de fédérations et académiques participent à la politique de recherche.

Pour appuyer le potentiel régional et faire en sorte que ces divers acteurs contribuent à la croissance économique et à l'emploi, la Région a mis en place un Plan Régional pour l'Innovation (PRI) qui a pris cours en 2006 et qui s'achèvera en 2013. Le renouvellement de ce PRI viendra à l'ordre du jour ultérieurement, à savoir sous la prochaine législature régionale.

A plus court terme, cependant, il importe de mettre la Région en position de bénéficier au maximum de l'effet de levier des politiques européennes, au moment où des changements importants sont annoncés. Un des principaux défis consiste en la stimulation de la participation des PME de la Région. Le programme européen «Horizon 2020» va succéder au Programme-Cadre de R&D dès le 1er janvier 2014. En outre, la Commission européenne requiert une accentuation des projets conduits en faveur de la recherche et de l'innovation dans le cadre de la nouvelle mouture des fonds structurels.

En matière de recherche et d'innovation, le statu quo n'est pas une option. Il faut sans cesse chercher à en maximiser les retombées en termes de création d'entreprises et d'emplois, en raccourcissant les chemins entre la recherche et la valorisation économique. A l'heure où l'Europe cherche à sortir de la crise économique et financière, il n'est pas inutile de rappeler que la Stratégie UE 2020 est une stratégie pour le retour à la croissance. Une croissance intelligente, durable et inclusive pour les dix années à venir, vis-à-vis de laquelle l'ensemble des gouvernements européens se sont formellement engagés. La recherche et l'innovation sont l’un des 5 domaines-clés dans lesquels il faut continuer à investir pour que l'Union et ses États membres puissent procurer aux citoyens des niveaux plus élevés d’emploi et de cohésion sociale. Les projets bruxellois devront donc aller dans le sens d’une plus grande intégration des niches et acteurs régionaux, d’un développement économique durable et intelligent et d’une plus grande internationalisation.

Investir dans des infrastructures durables, dans un «mix» énergétique soutenable et dans une base économique à la fois compétitive au plan mondial et à même de répondre aux nouveaux besoins de nos sociétés: tout cela passe en très grande partie par une augmentation des moyens publics et privés consacrés à la recherche, au développement et à l'innovation.

Tel est le contexte dans lequel le Ministre en charge de l'Economie, de l'Emploi et de la Recherche scientifique a été à la base d'une «Peer review» des politiques de recherche en mai 2011, puis a décidé de lancer, fin 2011, une mise à jour de la stratégie régionale pour la recherche et l'innovation.

De novembre 2011 à mars 2012, avec l'appui d'une équipe de consultants, il a été procédé à l'analyse des enjeux et à l'élaboration de propositions concrètes, par le biais d'entretiens et d'ateliers réunissant 50 à 60 experts et représentants des principales parties prenantes de la Région: les entreprises, les universités et hautes écoles, les fédérations professionnelles et les acteurs institutionnels qui ont pour mission de les soutenir.

Le présent document découle de cet exercice. Il présente une actualisation de la stratégie d’innovation régionale au vu des derniers développements européens et régionaux. Au départ du constat et des enjeux actuels, et tenant compte de ce qui existe déjà et de ce qui fait la force spécifique de Bruxelles, le document propose une série d’actions concrètes à court terme (2013-2014), ainsi que certaines pistes d’améliorations futures (à approfondir pour 2014-2020), le tout organisé sous quatorze axes opérationnels et cinq objectifs stratégiques:

  • Objectif 1 : Mettre la spécialisation intelligente au service de l'économie et de l'emploi ;
  • Objectif 2 : Créer un environnement favorable aux entreprises innovantes ;
  • Objectif 3 : Augmenter l'attractivité de Bruxelles en tant que « plaque tournante » européenne de la connaissance ;
  • Objectif 4: Augmenter la participation bruxelloise dans les programmes européens ;
  • Objectif 5 : Renforcer la gouvernance de l’innovation.

Les actions concrètes à court terme (2013-2014) renforcent ou pérennisent l’outillage existant. Toutes ont été conçues en tenant compte des moyens budgétaires disponibles et de leur impact sur ces derniers. La Région de Bruxelles-Capitale reste par ailleurs engagée, au même titre que toutes les entités belges, vis-à-vis de l'objectif européen de consacrer 3% de son Produit Intérieur Brut (PIB) à la Recherche & Développement, dont 1% financé par le public.

Actions sur le document
Politique de recherche & innovation

Cartographie de la R&I

Faits et Chiffres

François Englert Prix Nobel de Physique !


Prix « Atomia » de la femme scientifique bruxelloise

  

   Prix « Atomia » de la femme 

   scientifique bruxelloise